Sélectionner une page

Coco Brun designer interview Designerbox

Le chic de Coco Brun

Des rochers émergés de sa Bretagne natale aux colonnes corinthiennes immortalisées au détour d’un voyage en passant par son Paris quotidien mais toujours extraordinaire : sur l’instagram de l’artiste Coco Brun, chaque cliché semble matière à impression. Auteur prolixe de motifs et illustrations, la jeune femme s’est fait connaitre dans l’univers de la mode avant d’habiller les intérieurs de ses créations….. Portrait d’une créatrice élégante et inspirée.

 

rendez-vous

 Interview de Coco Brun, la créatrice de la Designerbox #63

carreaux ciment affinite
coussins jacquard
plaid throw

Après des études en arts appliqués à l’école Duperré, Coco s’installe à Londres et crée l’agence de communication Inoui. Consultante et directrice artistique pour des maisons de mode et d’accessoires, elle accompagne notamment des créateurs anglais et d’autres de vague belge qui monte et dicte les tendances au début des années 2000. Parallèlement, elle exerce ses pinceaux pour des magazines comme Vogue, Elle, Nylon ou encore Dazed and confused pour lesquels elle produit des illustrations originales. Inspirations triées sur le volet et ryth- mique subtil de la couleur comme des motifs, le travail de haut niveau de cette gymnaste des arts graphiques, fait mouche. Si la nature comme les paysages urbains sont des sources intarissables d’inspiration, Coco Brun se passionne tout autant pour l’art et les métiers artisanaux du début du siècle dernier.

 

“j’aime faire le pont entre les époques, en utilisant les techniques modernes pour animer les esthétiques anciennes telles que celles du Bauhaus, ou encore de la période Art déco

 

En 2009, devenue experte en matière d’imprimés, la jeune artiste crée sa marque de foulards « Forget me not » qui est tout de suite repérée et vendue dans de prestigieux points de vente à l’international tels que Colette, Barney’s ou Harvey Nichols. Ritournelles graphiques entêtantes et précises, les motifs sont des terrains de jeux idéaux pour la créatrice « l’idée et la difficulté principale est toujours de donner du relief pour créer quelque chose de surprenant et d’inédit ». Dessinés à la main et finalisés sur Photoshop, les imprimés singuliers de Coco Brun savent aussi se plier aux exigences de célébrissimes commanditaires. En 2016, pour fêter les 250 ans de Baccarat, elle puise dans les archives de la manufacture pour concevoir une collection hommage de foulards en soie reprenant les codes phares de la maison à travers les siècle.

 

Depuis cette première incursion dans le monde de la décoration, Coco Brun, qui est revenue s’installer à Paris, entend s’affranchir quelque peu du milieu de la mode pour exercer son art dans un cadre plus « pérenne ». « Je suis lasse de cette hystérie qui consiste à changer de collection tous les trois mois. C’est complètement à contre courant de la tendance actuelle qui voudrait nous inciter à consommer moins pour aimer mieux : dans la mode, tu n’as même pas le temps d’apprécier une pièce qu’elle n’est déjà plus sur le marché. » Avec Aurélia Paoli, elle travaille pour la maison d’édition Beauregard sur des collections pour habiller l’intérieur : Des carreaux de ciments aux papiers peints en passant par des plaids et des coussins brodés, la créatrice se frotte à chaque fois à des matériaux et des savoir-faire bien spécifiques, aiguisant par la même son goût du défi. « Si les foulards étaient imprimés digitalement, ce qui permettait une grande liberté de création, la technique du tissage comme celle de la terre mêlée utilisée pour les carreaux de ciment demandent des réflexions bien particulières au stade de la conception des motifs, ce qui est bien évidemment passionnant. »

 

our Designerbox, Coco Brun n’en finit plus d’enchanter les murs, puisant dans les registres esthétiques du Bauhaus, de l’Art déco et de l’art cinétique, elle conçoit six panneaux muraux modulables et agençables à loisir pour venir ponctuer notre décoration intérieure d’une note arty & graphique.

 


La boîte à surprise de designerbox démocratise le design