Sélectionner une page

Charlotte Juillard - Designerbox #44

L’épure élégante de Charlotte Juillard

Miroir, mon beau miroir, …
Élue jeune talent du design par Maison & Objet en septembre 2016, la créatrice Charlotte Juillard imagine pour designerbox un miroir de table élégant, simple et délicat qui trouvera sa place dans tous les types d’intérieur.

rendez-vous

 Interview de Charlotte Juillard, créatrice de la designerbox#44

 

designerbox44 - tribu by Charlotte Juillard
designerbox 44 - Hercule - By Charlotte Juillard
designerbox 44 - banquette et miroir Lavastone - By Charlotte Juillard

Deux fois par an, le salon Maison & Objet met en avant six jeunes créateurs particulièrement prometteurs. En septembre dernier, Charlotte Julliard, jeune et sémillante trentenaire parisienne présentait ainsi, dans un espace dédié, ‘Lavastone’, l’un de ses projets emblématiques en ce qu’il établi un dialogue avec la matière.

Les matériaux sont, depuis ses débuts, au cœur de la réflexion créative de la jeune designer. Si elle a commencé par suivre des études en architecture intérieure à l’école Camondo, Charlotte Juillard présente son diplôme final en partenariat avec la Manufacture de Sèvres : « Je ne connaissais, à l’époque, rien à la porcelaine : pendant six mois j ai suivi la céramiste qui travaillait sur mes pièces et j’ai même fait un stage pour comprendre le process afin d’utiliser au mieux les savoir-faire et techniques. » Cette première approche très concrète de la matière convainc rapidement l’apprentie designer de travailler à l’échelle de l’objet, sans toutefois exclure définitivement l’espace : « j’y reviendrai peut-être un jour, avec l’expérience et la maturité ».
Quelques années plus tard, ‘Lavastone’ confirme son engouement pour l’artisanat et sa volonté de faire sens avec des objets résultant d’une véritable interaction avec les fabricants. La collection, composée de trois pièces, est ainsi construite autour de la pierre de lave, une roche volcanique extraite de carrières situées dans la région de Naples et du Vésuve. Avec un dessin juste et sans artifice, Charlotte entend faire « apprécier la valeur tant historique qu’esthétique » de cette matière au public. On y retrouve aussi cette rondeur qui caractérise son design et révèle une approche toute féminine. « Mon travail, dans ses lignes courbes, sa douceur et le choix des couleurs, trahit sans doute le fait que je suis une femme ! » concède-t-elle. Certains de ses projets, comme la série de vases brodés, par elle-même, à la main, ou les miroirs à franges colorées ‘Tribu’ qu’elle s’est appliqué à tisser, atteste d’une sensualité parfaitement assumée qui fait la part belle au geste et au contact avec la matière.

LAinsi, sans donner dans le féminisme forcené, elle se dit très marquée par la démarche avant-gardiste et très contemporaine de son illustre homonyme Charlotte Perriand : « elle a réussi à être extrêmement novatrice dans une époque où être une femme était très compliqué. Ce genre de figure qui a voyagé très librement m’inspire beaucoup. »
Elle-même fille de parents saisonniers, Charlotte Juillard puise de nombreuses ressources dans son enfance itinérante « nous partions en famille 3 à 4 mois par an, nous avons fait le tour du monde, ces expériences m’ont sans doute nourrie au point de vouloir faire mon métier». Vingt ans plus tard, la jeune designer cultive cette envie d’ailleurs comme un moteur créatif sans cesse alimenté. À 25 ans, sélectionnée avec une cinquantaine de talents de nationalités et d’horizons différents, elle s’envole pour une résidence d’un an et demi à Trévise en Italie au sein de la Fabrica, le centre de communication et de recherche du groupe Benetton. De cette expérience enrichissante naitra le magnifique projet « Hercule », élégante paire d’haltères en pierre, comme l’allégorie objective d’une force révélée : « En revenant à Paris, j’avais clairement gagné en confiance : je me sentais prête à essayer de travailler pour moi. »

Depuis lors, la jeune designer enchaîne les projets personnels issus de voyages ou rencontres déterminantes avec des commandes d’éditeurs non moins inspirées. Seletti, Ligne Roset, et Designerbox aujourd’hui… Maison & Objet ne s’y est pas trompé : Charlotte Julliard est assurément un talent à suivre !

###


La boîte à surprise de designerbox démocratise le design