Sélectionner une page

Portrait designer Marta Bakowski

Le monde en couleur avec
Marta Bakowski

Un Rapide aperçu du travail de Marta Bakowski sur son site fait l’effet d’une balade chromatique vivifiante. Nul doute que cette amoureuse de la couleur tient le goût des pigments de son père, artiste peintre. De son enfance « dans des appart’ où il y avait toujours un atelier de peinture », lui vient surtout l’envie de ‘faire’ qui caractérise aujourd’hui son travail de designer.

 

rendez-vous

 Interview de Marta Bakowski, créatrice de la designerbox #56

designerbox 56
designerbox 56

Après deux années de prépa en art à Paris, Marta poursuit son parcours à la Saint Martins School puis au Royal College of Art de Londres. Passionnée à l’origine par la peinture, elle peaufine alors son langage créatif et opte pour le design qui intègre, outre la notion de volume, un côté pratique et un challenge de taille : celui de se frotter aux contraintes de l’industrie pour se rendre accessible au quotidien, sans se départir pour autant de son goût immodéré du fait-main.

 

C’est à Berlin, avec la célèbre designer hollandaise Hella Jongerius, dont elle devient l’assistante que Marta fait ses armes et collabore pour des marques prestigieuses et des projets mêlants artisanat et design. De retour à Paris, la créatrice lance son propre studio après une résidence fructueuse aux Ateliers de Paris et se fait connaître en signant des pièces pour des maisons d’édition comme La Chance, Ligne Roset ou encore Roche Bobois.Trois ans après, la jeune designer est toujours dans cette même quête de l’équilibre parfait entre artisanat et industrie.

 

« Ce que j’essaie d’atteindre systématiquement, c’est l’irrégularité du travail manuel afin de le transposer dans le processus industriel. »

 

Pour ce faire, Marta élabore ses projets en mettant volontiers « la main à la pâte » en immersion dans les usines ou autres ateliers de fabrication.

 

Dans le cadre de la résidence Design for Peace par exemple, elle a passé sept semaines au Burkina Faso auprès d’artisans touaregs pour mettre en valeur leur savoir-faire, s’essayant à leurs techniques afin de développer un langage plus moderne et apporter un souffle nouveau à leurs créations avec des objets originaux.Plus récemment, le projet Péri’fabrique initié par les Designer’s days lui a permis de collaborer avec Maité Tanguy, artiste tisserante renommée dans le domaine de la haute couture. Fruit de leur échange créatif, Cache Cache est une composition d’écrans hauts en couleurs destinée à dévoiler le travail du tissage de façon inédite et singulière.

 

Aguerrie à diverses techniques artisanales et séduite par la liberté du geste, Marta Bakowski se plait volontiers à les traduire en langage industriel : la lampe murale Sorcier éditée chez La Chance est ainsi directement inspirée d’un masque rituel gabonais fabriqué à la main. De la simplicité des courbes au mélange des couleurs : la designer s’est attaché à contourner les contraintes industrielles pour rendre un hommage le plus fidèle possible à l’objet d’origine, lui donnant par là même un éclairage nouveau.
C’est donc souvent dans le détournement que s’affine la signature de la designer :

 

« J’aime partir d’une matière qui m’intrigue ou d’une technique de production pour la décontextualiser ».

 

Sa collection de tapis, tables et tabourets Domestic Playground créée à partir du caoutchouc traditionnellement utilisé pour les aires de jeux se joue ainsi des idées reçues, donnant ses lettres de noblesse à ce matériau jugé bas de gamme.
Le travail de la matière elle-même est aussi source d’inspiration pour Marta Bakowski. Elle développe ainsi, d’abord seule puis parrainée par un artisan expert, son propre béton, le Cosmos concrete, dont le rendu est assez proche du terrazzo mais dont tous les éléments sont customisables. De la couleur aux agrégats, le matériau offre donc à ses utilisateurs, décorateurs et architectes d’intérieur, une multitude d’applications possibles.

 

_« De façon général j’aime laisser une place à l’utilisateur, qu’il puisse faire ce qu’il veut de mes créations »_

 

C’est dans cet esprit que Marta Bakowski a imaginé pour Designerbox, l’horloge 360, positionable à l’envi et faisant la part belle aux couleurs, notamment au bleu, cher à la designer.

 
 


La boîte à surprise de designerbox démocratise le design