Sélectionner une page

Les créations habitées de Gesa Hansen

Après avoir fait ses classes à l’école du Bauhaus, à Paris chez Jean Nouvel, puis au Japon en travaillant pour de grandes marques, Gesa Hansen, jeune designer germano-danoise a créé sa marque de mobilier en 2009. Inspirée par le design scandinave des années 50 et particulièrement par le travail de son grand-père ébéniste, elle choisit de signer ses créations sous le nom « The Hansen Family » pour rendre hommage à ses origines. Avec le bois comme matière première fétiche, Gesa Hansen conçoit des objets ou des meubles habités et sensibles qui visent à apaiser la vie quotidienne et tisser des liens entre les époques et les gens.  

 

Rendez-vous

 

 

 

 interview de Gesa Hansen, auteur de la designerbox#28 

 

 

 

Chez Gesa Hansen, le design est un atavisme familial, ce n’est donc pas pour rien qu’elle a choisi de signer ses pièces sous le nom « The Hansen Family ». Issue d’une lignée d’artisans du bois, d’architectes et de designers, la jeune germano-danoise confesse dans un sourire humble qu’elle était « un peu forcée de faire ce métier ».

Si elle a tenté d’échapper à son destin en entamant des études de graphisme dans la célèbre école allemande du Bauhaus, Gesa s’est résolu à suivre la voie familiale dès son premier cours en design, mené par Axel Kufus « qui est toujours pour moi l’un des meilleurs designers du monde » confie-t-elle. Après un passage chez Jean Nouvel et un autre au Japon où elle travaille pour de grandes marques internationales, elle s’installe à Paris et décide de fonder son propre label « quand on travaille pour de grandes marques, on doit systématiquement se mettre dans la tête de quelqu’un d’autre, j’avais besoin de créer pour moi-même, sans faire de compromis. »
Son tout premier projet est une table basse inspirée de celle de Charlotte Perriand « J’ai vu la pièce dans une galerie du Marais, mais quand j’ai appelé pour avoir son prix, c’était évidemment rédhibitoire. Puis, je me suis dit que je pouvais la fabriquer moi-même, mais du coup, j’ai dessiné un set de deux tables pour que ce soit différent ! ». L’idée est simple et lumineuse à l’instar de la créatrice qui puise dans le petit village de son enfance en Allemagne, de la matière pour ses nouveaux projets. L’atelier de son grand-père ébéniste, conservé presqu’en l’état, regorge d’archives, trésors d’inspiration pour la jeune designer « Après les coffee Table, j’ai imaginé Desk en partant d’une grand-père sur les couleurs et leurs fonctions : les rangements du bureau intègrent pleinement ses réflexions à ce sujet, on classera les papiers importants dans le casier rouge par exemple… ». Sitôt exposé au salon international du design de Cologne, le travail de Gesa Hansen est repéré par Monocle et Wallpaper.
Reconnu pour son style épuré d’influence clairement scandinave, le design de la créatrice Gesa Hansen est avant tout vivant et habité. Matière organique, le bois est un héritage précieux de son aïeul ébéniste, et le point de départ de la plupart de ses projets « Pour moi c’est un élément magique.

 

 

 

 

Quand j’étais petite et que je voulais un jouet, mon grand-père me le construisait systématiquement en bois, du coup j’avais l’impression que l’on pouvait tout faire avec ce matériau ». Parce qu’elle a grandit dans une ferme au milieu « de nulle part » mais entouré d’arbres, Gesa Hansen ponctue l’environnement urbain de ses créations en bois qui sont autant de respirations dans un espace souvent saturé. Enjouée et volubile, la jeune femme aspire à un design paisible à l’instar de celui de Jasper Morrison « qui rend le quotidien plus calme avec des matières douces ». À Tokyo, où elle a vécu avant de s’installer en France, Gesa s’est nourrit de la sérénité et du respect dans l’appréhension des matériaux « Au Japon, l’artisanat a toujours une place très importante, c’est fou, ils sont beaucoup plus patients que nous ! ». Aujourd’hui, elle cultive son amour du vivant en travaillant à la main et en toute liberté « Je n’utilise jamais les logiciels 3D : c’est moi qui doit décider ce que je veux faire, pas les ordinateurs qui doivent me guider ! ».
Avec grâce et naturel, le dessin de Gesa réinvente sur le papier les souvenirs de son enfance. Amarinée dès son plus jeune âge grâce à son père navigateur amateur, elle utilise et recycle les tournures typiques des bateaux danois « Les pieds de ma Dining Table, par exemple, ont la forme inversée des tréteaux qui maintiennent les bateaux lorsqu’on les carène. Les tiroirs de ma commode Log, eux, s’inspirent des coques crantées des voiliers traditionnels de mon enfance… » Façonné de mille et un souvenirs, le design de Gesa Hansen possède un charme authentique et communicatif. S’il fait d’abord référence aux liens du sang le label « Hansen Family » a aussi le bon goût de s’entourer d’une famille de cœur qui grandit au fur et à mesure des innombrables réalisations de la créatrice. Parmi elle, on compte désormais la décoratrice Pascaline Feutry et la directrice artistique Aï Birh avec qui Gesa signe des projets d’architectures intérieures, l’architecte Vincent Eschallier avec lequel elle travaille, en ce moment, à la décoration de la nouvelle galerie de photographies Yellow Korner, ou encore Benjamin Biolay pour qui elle trouve encore le temps de chanter…

Designerbox et les éditions Phaïdon viennent ainsi s’ajouter à la liste des happy few qui peuple le monde créatif de la jeune femme : d’abord contactée par Thomas Bärnthaler, l’auteur du livre ‘Do it Yourself’, la designer a imaginé une lumière précieuse que les abonnés sont invités à assembler eux-mêmes pour plonger dans une ambiance douce et familière.

 

 

 


La boîte à surprise de designerbox démocratise le design