Designers A - Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #
Raphaël Charles
A propos Shop

À propos de Raphaël Charles

S’identifier dans une profession est souvent beaucoup plus simple que de défendre un statut libre, qui échappe à une définition restreinte. Le design actuel est un univers de plus en plus nuancé. 
Une société qui mélange désirs et besoins, rêves et réalités, ne peut qu’engendrer des expressions multiples, diversifiées, facettées et complexes.

 

Raphaël Charles (1979) est un créateur d’objets autodidacte - comme il se définit. Ses objets, loin d’être le résultat d’un désir ‘matérialiste’, naissent plutôt d’un besoin de matérialiser un désir pour contraster une évolution à grande vitesse, une hyperconsommation d’idées, de choses, de temps… L’objet suspend le temps, se pose dans l’espace comme un interface et produit des relations durables.

Raphaël crée au sens pur du terme. A travers un acte cognitif et expérimental, qui se réitère à chaque fois, dans une évolution ouverte et illimitée, il manipule les matériaux, les formes, les fonctions. C’est par un jet artistique que l’objet prend forme. Car les matériaux, les formes et le fonctions naissent d’un impulse génial et indépendant. Détournement, poésie et séduction: les créations de Raphaël interrogent, interpellent, touchent et impliquent l’observateur et/ou l’utilisateur. Des expériences polysensorielles plus que des objets statiques. Créations ambiguës, trompe-l’œil ou jeux perceptifs: le matériau et la fonction sont remis en question à la faveur d’une réflexion qui dépasse le bien de consommation. Le design est ici transformation et détournement du sens.

Un tapis de charbon ou une bague qui fond… Les objets de Raphaël transcendent les paramètres du réel. Qu’il s’agisse d’un matériau inadéquat par rapport à l’utilisation (le charbon pour un tapis), d’une procédure technique (le charbon réalisé en mousse) ou d’une forme (une bague qui coule encore, après fusion de la résine, donc un produit « in-fini », arrêté, congelé dans l’instant de sa réalisation), les objets deviennent des provocations sensorielles, des suggestions contradictoires et des compositions « sur-réelles », dans le sens qu’elles laissent ouverte l’option entre utilisation et contemplation .

 Raphaël réalise des sculptures avec une utilité qui en même temps questionnent le concept d’utilité. Qu’est-ce un « objet utile »? Ses créations sont inclassables car elles interpellent tout le monde et à tous niveaux: du design artistique, de l’art fonctionnel? Ou plus simplement le résultat d’une envie de réaliser des objets qui naissent de l’observation et qui se laissent observer? L’utilité devient une option. La séduction un parti pris.

 

Giovanna Massoni - Journaliste, curatrice et historienne de l'art

Du design, de la déco, des promos, dans votre boite mail

À PROPOS DE NOUS

Chez Designerbox, nous travaillons quotidiennement au plus près des créateurs et des artisans pour vous donner accès à une offre déco unique et au meilleur prix. De l’offre découverte par abonnement à l’accès direct aux meilleurs créateurs/makers, DesignerBox s’affranchit des intermédiaires pour privilégier les circuits courts et favoriser l’émergence des talents d’aujourd’hui et de demain grâce à un fort contenu éditorial.
Lire la suite