LE GRAND DÉTOURNEMENT !

Des colonnes ioniques ou corynthiennes aux moulures haussmanniennes en passant par les assises Napoléoniennes ou autres ornementations baroques, chaque époque possède son lot de formes archétypales qui viennent enrichir un langage architectural et décoratif prolixe et codifié.

Si au milieu du XXème siècle, les modernistes, suivant les préceptes du Bauhaus privilégient un minimalisme strict qui fait fi des figures de style, leurs successeurs : nos contemporains, puisent au contraire volontiers dans le catalogue classique pour détourner à grand renfort d’humour les ornementations d’époque…

UN OBJET POUR UN AUTRE

La colonne était une table… géniale inventeuse de la lampe Elo, la designer Bina Baitel délivre quelques unes de ses idées lumineuses chez Roche Bobois. Parmi elles, la collection de table basse Doric lancée cette année qui puise avec joie et vitalité dans les fondamentaux de la Grèce antique et qui n’est pas sans rappeler le fauteuil Capitello conçu dans les années 70 par le studio 65 pour Gufram … En matière de trompe l’oeil, la créatrice n’en est pas à son coup d’essai : en 2018, elle imaginait déjà la gamme Astragal, composée d’un buffet, d’une armoire, d’une colonne et d’un vaisselier qui revisitait les codes de l’architecture haussmannienne quitte à nous faire voir le monde sens dessus dessous ! S’il a révolutionné Paris sous le second empire en modifiant jusqu’à 60% du paysage de la ville, l’ambitieux baron et préfet Haussmann peut d’ailleurs aujourd’hui encore s’enorgueillir d’inspirer de brillantes réalisations. Designer-poète, tout aussi cher à Designerbox et auteur de la box #17, José Lévy élève en 2009 ainsi le parquet point de Hongrie d’un cran pour en faire une table de choix pour ses invités avant qu’ils ne foulent un tapis-porte dont la laine a été sculpté à la main à la façon des boiseries… Ex-compagnon du devoir, l’artiste Mathias Kiss s’affranchit quant à lui, avec son oeuvre Golden Snake, des codes classiques de l’ornementation pour détourner les corniches de leur fonction purement décorative et en faire de purs objets de réflexion…

COLLECTION ASTRAGALE

Vaissellier ASTRAGALE par Bina Baitel pour Roche Bobois

Fauteuil Capitello par Studio 65 pour Gufram ©Gufram

 

DÉFORMATIONS PROPORTIONNELLES

FAUTEUIL LILA JANG

Fauteuil par Lila Jang  @Valery Stavrev

 

Aux confins du surréalisme, le travail de Lila Jang, jeune créatrice sud coréenne qui a fait une partie de ses études aux beaux arts de Paris revisite avec insolence et poésie les mobiliers d’époque, invitant le spectateur à plonger dans un conte de fée sous acides aux influences burtoniennes… Moins tordues mais tout aussi réjouissantes, les endiablées de José Lévy pour la cristallerie Saint Louis qui associent les paraisons en oubliant les conventions pour amener une touche ludique sur les plus belles tables…

TAPIS JOSÉ LEVY

Tapis d'Haussman de José Levy ©Daniel Schweizer

 

 

FIGURES DE STYLE

Il suffit parfois d’un trait ou d’une courbure parfaitement maitrisée pour figurer le style que l’on entend revisiter : Créée en 2004 par Ferruccio Laviani, la fameuse lampe Bourgie de Kartell dont le piètement baroque dissone avec le matériau polycarbonate, crée par exemple des ponts entre les générations. C’est aussi le cas du motif Nemours d’Aurélia Paoli qui synthétise avec une extrême modernité et un sens aigu de la géométrie, le style des jardins à la Française, symboles d’une époque révolue remise au goût du jour !

 

Découvrez la box ORNEMENTS by Aurélia Paoli

box ornements

Du design, de la déco, des promos, dans votre boite mail

À PROPOS DE NOUS

Chez Designerbox, nous travaillons quotidiennement au plus près des créateurs et des artisans pour vous donner accès à une offre déco unique et au meilleur prix. De l’offre découverte par abonnement à l’accès direct aux meilleurs créateurs/makers, DesignerBox s’affranchit des intermédiaires pour privilégier les circuits courts et favoriser l’émergence des talents d’aujourd’hui et de demain grâce à un fort contenu éditorial.
Lire la suite