Qui est in, qui est out ?

À l’heure où la lampe Elo nous emmène en ballade, nos jardins, terrasses et même nos balcons, se montrent sur leurs meilleurs jours… Habillés des plus belles tables, chaises et autres accessoires déco signés, les espaces extérieurs n’ont désormais plus rien à envier à la décoration intérieure, quitte, parfois, à brouiller les pistes et faire tomber dans l’oubli la traditionnelle distinction indoor/outdoor !

  

 

Artiste Tout le monde dehors !

Si tous les ans à l’approche du printemps, les envies d’extérieur sont généralement partagées par le plus grand nombre, le besoin de respirer est particulièrement prégnant cette année suite à ces deux mois d’assignation à domicile qui furent particulièrement éprouvants pour les citadins privés de nature ! Le confinement aura donc pour effet de démontrer l’importance des espaces extérieurs pour le bien-être, mais aussi la nécessité de les entretenir soigneusement pour leur conférer tout le confort, l’esthétisme et le côté pratique qu’ils méritent.

Cela fait déjà quelques années que les designers les plus renommés s’intéressent aux terrasses et jardins, en tant que prolongation évidente d’un « chez soi » singulier que tout un chacun souhaite désormais modeler à son image. Relégués au fond de la cahute à outils ou de la cave, les insipides mobiliers en plastique blanc ou en teck que l’on shoppait autrefois dans les magasins de bricolage, ont ainsi laissé la place en extérieur à des pièces de choix… et de caractère !

Depuis son origine, le studio Bina Baitel s’applique, en effet, à questionner les relations et interactions des usagers avec les objets qui les entourent, en faisant la part belle à la l’interactivité et à la sensualité. En 2012, la designer remporte ainsi l’appel à création de tapisseries contemporaines de la Cité internationale de la tapisserie 2012, en partenariat avec la Cité du design de Saint-Etienne, avec Confluentia, un paysage domestique unique en son genre, à la croisée du mobilier et de la tapisserie qui invite l’usager à la rêverie, au lâcher prise et à la contemplation.

 

 

Depuis son origine, le studio Bina Baitel s’applique, en effet, à questionner les relations et interactions des usagers avec les objets qui les entourent, en faisant la part belle à la l’interactivité et à la sensualité. En 2012, la designer remporte ainsi l’appel à création de tapisseries contemporaines de la Cité internationale de la tapisserie 2012, en partenariat avec la Cité du design de Saint-Etienne, avec Confluentia, un paysage domestique unique en son genre, à la croisée du mobilier et de la tapisserie qui invite l’usager à la rêverie, au lâcher prise et à la contemplation.

Désireux de révolutionner le monde de la décoration, en dedans comme au dehors, nos jeunes créateurs sont tout aussi généreux que leurs aînés en propositions. Entourée des assises HALY de Chapel Petrassi, la sublime table YEAN de Maarten Baptist ouvre l’extérieur à une nouvelle dimension : la justesse de ces design haut de gamme révèle le profond respect et l’intérêt croissant portés à la nature environnante autant que le besoin de se démarquer avec un mobilier que les invités n’auront jamais vu ailleurs…

Plus « modeste » en terme de dimensions, mais tout aussi originale, la table basse pop SEIS du duo de designers du Galula Studio s’avère idéale pour égayer les traditionnels balcons haussmanniens des Parisiens.

 

 

Abolir les frontières

Conçus pour résister aux intempéries, les objets « du dehors » permettent aussi de résister à l’épreuve du temps. La preuve : on adorera les recycler l’hiver venu pour venir rénover des espaces intérieurs en quête de nouveauté, en évitant ainsi de nouveaux achats et en passant, enfin, à une consommation raisonnée !

À l’instar de la lampe Elo qui pourra venir illuminer l’étagère un peu monotone d’une bibliothèque, ou une table de chevet en manque de vitamines, les vagues métallisées et disco des bancs Hella de Chapel Petrassi, comme l’archi désirable fauteuil PARAD de Novia Obiecta ont le pouvoir de dérider élégamment la décoration d’un salon un peu trop classique.

Si coloniser son espace intérieur avec des objets du dehors est du dernier chic, la pratique est tout aussi efficace pour mieux respirer. La végétation s’épanouit désormais aussi en appartements et on adorera cultiver sa jardinière intérieure avec la console
Bloom Box…

 

Découvrez la box "Picnic" by Bina Baitel

Du design, de la déco et des promos, dans votre boite mail

À PROPOS DE NOUS

Chez makers.store, nous travaillons quotidiennement au plus près des créateurs et des artisans pour vous donner accès à une offre déco unique et au meilleur prix. makers.store s’affranchit des intermédiaires pour privilégier les circuits courts et favoriser l’émergence des talents d’aujourd’hui et de demain grâce à un fort contenu éditorial.
Lire la suite