Piergil Fourquié

Diplômé d’Olivier de Serres et du Birmingham institute of art and design en 2002, Piergil Fourquié a travaillé pour de prestigieux studios de création tels que celui d’Arik Lévy ou de Philippe Starck. Travailleur infatigable, il développe en parallèle ses propres projets en collaborant avec la Galerie Gosserez à Paris. Auteur d’un design élégant aux courbes toutes féminines, Piergil Fourquié collabore désormais avec de nombreuses maisons d’édition pour concevoir des objets délicats et sensibles. En 2013, il devient le chef de file d’un design accessible et tourné vers l’avenir en fondant la Fédération Française de Design qui a vocation à mettre en avant les jeunes talents créatifs et les artisanats locaux.

Quand il annonce à ses parents son envie de faire du design, Piergil Fourquié rêve de dessiner « du matériel de glisse, ou des jouets pour enfants ». Jeune diplômé d’Olivier de Serres et du Birmingham institute of art and design en 2002, il est repéré et recruté très vite par centdegrés, une agence de packaging, pour se consacrer au design de flacons de parfum. Cette opportunité professionnelle, aux antipodes de ses premières aspirations, ne surprend pourtant pas au regard de son travail actuel tout en élégance et rondeurs.

 

 

Après le packaging, c’est chez Arik Lévy, auteur de la designerbox#1, que Piergil commence à développer du mobilier, puis des produits de luxe et des luminaires

« Je suis resté 7 ans et ai beaucoup appris, à la fin j’étais chef d’une partie du studio. Je suis parti car j’avais envie de créer en mon nom propre »

en parallèle j’avais déjà commencé à sortir mes pièces en collaborant avec la galerie Gosserez’. Spécialisée dans le mobilier et les objets de design contemporain, la galerie repère et édite « Les Bulles » en 2009. Vitrines aériennes, combinant élégance des courbes et fantaisie des contrastes, les bulles restent emblématiques de la signature du jeune designer qui impose désormais un univers subtil aux courbes toutes féminines et à l’élégance hors du temps. Chez Piergil Fourquié, le Big Boss’ est une femme, comme en témoigne son bureau éponyme avec sa jupe et son galbe aristocratique. « Avec les bulles, c’est une des pièces qui me caractérise le mieux, le bureau a été dessiné avec des petits tréteaux ce qui lui donne un côté rétro, en même temps le choix des matériaux- cuir, métal et bois- lui donne l’aspect intemporel que je recherchais». Féminin, rond sans être volubile, le design de Piergil Fourquié est aussi empreint de cette French Touch qui caractérise la jeune génération de designers.

Contemporain de Guillaume Delvigne, Ionna Vautrin, Julie Pfligersdorffer ou encore Brichet & Zigler, Piergil se reconnaît dans leurs univers et marques de fabrique « nous sommes de la même génération et nous avons eu des formations très proches, il y a donc clairement des références communes, même si chacun l’exprimera avec sa sensibilité propre. » En tête d’affiche de ses inspirations, Piergil cite le travail poétique des frères Bouroullec « Évidemment ! », et le Japon. « C’est une culture très différente, donc forcément très inspirante car elle amène l’originalité dans mon travail ». Ce sont les Uchiwa- éventails- japonais, qui ont inspiré « Maïko », une série d’éventails reprenant la forme iconique d’origine de l’accessoire mais créés grâce au procédé d’impression 3D, ce qui confère au matériau l’aspect d’un biscuit de céramique « ici, le motif que j’ai ré interprété est devenu la matière. C’est le graphisme qui matérialise l’objet. » Voyageur inlassable, travailleur infatigable, Piergil multiplie désormais les collaborations avec de jeunes maisons d’édition comme Hârto, pour qui il a imaginé ‘Edmée’, boites à bijoux, maquillage et autres menus trésors féminins, ou encore un éditeur du sud de la France avec lequel il collabore sur un projet d’étagère-bibliothèque qui devrait voir le jour en 2016.

 

En dehors du processus de création, Piergil Fourquié est aussi initiateur de projets originaux et ambitieux : fondateur il y a trois ans de la Fédération Française de Design qui a pour vocation de promouvoir les jeunes talents du design de demain et les artisanats locaux, il a réuni 22 personnes pour exposer deux années consécutives en équipe sous la pyramide inversé du Louvre pendant la Paris Design Week. C’est avec le même enthousiasme créatif et entreprenant que Piergil a relevé le défi designerbox. ‘J’ai tout de suite eu l’idée d’un objet vitrine qui puisse s’insérer dans une multitude d’intérieurs. Le trou en haut de la cloche permet d’en faire un objet multi usage qui va aussi dans l’idée de m’adresser à toutes les sensibilités : on pourra en faire une cloche à fromage en bouchant le trou avec un bouchon de liège, comme un vase en y glissant un simple verre d’eau, l’utiliser comme un globe décoratif ou y faire passer une douille pour en faire un abat jour… » . Épicurien, le jeune designer confie quant à lui qu’il y glissera son basilic pour savourer mieux encore le délicieux parfum des prémices estivales.

 

Découvrez les produits de Piergil Fourquié sur sa boutique en ligne

 

Du design, de la déco, des promos, dans votre boite mail

À PROPOS DE NOUS

Chez Designerbox, nous travaillons quotidiennement au plus près des créateurs et des artisans pour vous donner accès à une offre déco unique et au meilleur prix. De l’offre découverte par abonnement à l’accès direct aux meilleurs créateurs/makers, DesignerBox s’affranchit des intermédiaires pour privilégier les circuits courts et favoriser l’émergence des talents d’aujourd’hui et de demain grâce à un fort contenu éditorial.
Lire la suite